Lily Ranger

Lily Ranger, actuellement à la maîtrise en Études urbaines de l’UQAM, détient un baccalauréat en urbanisme de la même université. Dans le cadre de sa formation du premier cycle, elle a effectué une session à l’université d’Hanyang de Séoul en Corée du Sud et, à l’été 2014, un stage à la Oficina del Historiador de La Havane à Cuba. Pour l’été 2015, elle s’apprête à suivre un cours portant sur la planification des infrastructures cyclable à l’Université d’Amsterdam aux Pays-Bas. Dans ses temps libres elle prend plaisir à navetter à vélo, été comme hiver. Elle travaille en tant que messagère à vélo pour une compagnie de traiteur montréalais qui approvisionne les employés de bureau au centre-ville et dans le Vieux-Port de Montréal. Son projet de mémoire de maîtrise, sous la direction d’Ugo Lachapelle, porte sur les notions de satisfaction et de plaisir chez les cyclistes montréalais.

Thème de la conférence : Les moyens de favoriser le transport actif à Montréal, les problématiques soulevées aux pistes de solutions envisageables.

Titre de la conférence : La communauté uqamienne et le transport durable : le navettage à vélo dans l’ombre du transport en commun

23 mai, 13:45-15:15:15, 3ième panel de conférences

Cette communication porte sur les résultats de l’enquête UQAMobilité qui a été dirigée par Ugo Lachapelle, professeur au Département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM, et qui a porté sur les déplacements des membres de la communauté de l’UQAM. Réalisée au printemps 2014, elle a été menée avec la collaboration du Service de planification académique et de recherche institutionnelle (SPARI) à la demande des Services des immeubles et de l’équipement (SIE).

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) située aux abords de la station Berri-UQAM, offre des conditions de déplacement en transport en commun de qualité à l’ensemble de la communauté universitaire qui y étudie et y travaille. En effet, on constatait lors d’une enquête menée en 2006 que près de 70% de la communauté utilisait régulièrement les transports en commun.

L’objectif de cette présentation sera d’identifier l’état de l’usage du vélo pour le navettage et de le comparer au mode de navettage le plus populaire parmi les membres de la communauté uqamienne, le transport en commun. Qui sont les cyclistes? Dans quelles conditions et à quelle fréquence se déplacent-ils vers l’UQAM? Quelles infrastructures sont nécessaires, défaillantes, ou méconnues par la communauté? Peut-on comparer la satisfaction des cyclistes à celle des utilisateurs des services de transport en commun lors de leur navettage?

Ces données pourront servir à la mise en place d’approches novatrices pouvant encourager et faciliter l’utilisation du vélo afin de désengorger le système de transport en commun à proximité de l’UQAM, et d’ainsi contribuer au bien-être général de la communauté uqamienne.